fbpx

Mode d’emploi – Trousse pleurote

1. Ouvrir

Retirer la partie détachable du paquet et percer délicatement la pellicule en plastique en faisant un X avec une lame propre.

2. Arroser

Vaporiser de l’eau généreusement 3 à 5 fois par jour.

3. Cueillir

Cueillir en bouquet et savourer.

4. Bassiner et réfrigérer

Retirer l’emballage du carton et faire bassiner dans l’eau au réfrigérateur pendant 12h, puis recommencer à l’étape 2.

Récolte en 10 à 15 jours

Jusqu’à 3 récoltes

Garder un taux d’humidité de 50 à 90 %

Lumière indirecte

À l’air frais dans une pièce ventilée

Comment fonctionne la trousse de culture?

Il est très facile de produire vos propres champignons dans le confort de votre foyer grâce à notre expertise!

Le plus gros du travail est fait, qui consistait à produire un mycélium sain et productif. Une production de qualité vous permet de récolter vos champignons facilement en tout juste quelques manipulations sur une période allant jusqu’à trois mois. Suivez les quatre étapes ci-dessous pour obtenir de belles pousses de champignons directement à partir de la boîte que vous pourrez disposer sur le comptoir de votre cuisine.

Instructions détaillées pour cultiver vos champignons

Pour favoriser la réussite de votre culture de champignons, placez la trousse dans un endroit :
    • assez éclairé, mais en évitant à tout prix la lumière directe ;
    • ventilé ;
    • où la température se situe entre 15 et 25 °C.
  1. Ouvrir. Détachez la fenêtre de carton en suivant les pointillés se trouvant sur l’avant de la boîte. Ensuite, à l’aide d’un couteau propre, percez délicatement l’emballage de plastique du mycélium afin de créer une ouverture de la forme d’un X d’environ 2,5cm sur 2,5 cm (2 po sur 2 po). Ne retirez pas le plastique que vous couperez en X. Il s’agit seulement de faire une incision de manière à conserver une bonne humidité sur le mycélium.

  1. Arroser. L’humidité est un élément crucial à la pousse de vos champignons. Il est donc indispensable d’arroser généreusement le mycélium de 3 à 5 fois par jour à l’aide d’un vaporisateur rempli d’eau. Lorsque les champignons pousseront par l’ouverture de la boîte, continuez la procédure d’arrosage directement sur les champignons.

  1. Cueillir. Les champignons auront atteint leur phase de maturité environ 10 jours après l’ouverture de la trousse de culture. Vous observerez alors le rebord des chapeaux des champignons se recourber et se déchirer, laissant ainsi une petite poussière blanche s’échapper des lamelles. Vos champignons seront alors prêts à être cueillis. Veillez à bien tourner le bouquet de champignons à la base pour le cueillir et retirez les avortons (les pousses qui ne se sont pas développées) qui restent sur le mycélium pour le nettoyer.

  1. Bassiner. Recommencez le cycle de croissance du mycélium pour bénéficier d’une récolte de nouveaux champignons. Pour ce faire, sortez le mycélium de son emballage de carton. Déposez le paquet de mycélium dans l’eau, dans un contenant comme une bassine, au réfrigérateur pendant environ 12 heures. Prenez soin de mettre l’ouverture vers le bas pour accroître l’absorption de l’eau par capillarité.

Les quatre principaux facteurs environnementaux à contrôler lors de l’initiation fructifère sont les suivants :

L’humidité

Une humidité élevée comprise entre 95% et 100% doit être apporté par un arrosage léger et régulier. Le substrat doit être placé dans des conditions proches du brouillard lorsqu’il arrive dans la pièce ou chambre de fructification. Lorsque les primordias commencent à se former, une diminution progressive de l’humidité jusqu’à 90% est généralement bénéfique.

L’aération

Grâce à l’aération, le taux de dioxyde de carbone (CO2) diminue rapidement alors que l’oxygène (O2) augmente. Le taux de CO2 devrait être inférieur à 1000 ppm (idéalement 500 ppm) pour une formation maximum de primordium.

La température

De nombreuses espèces ne formeront pas de champignons tant que la température n’aura pas diminuer (ou augmenter, ce qui est plus rare) jusqu’à un seuil critique. Lorsque le mycélium colonise le substrat, il produit de la chaleur: c’est pour cette raison que le moment idéal pour faire varier la température (et les autres facteurs) est lorsque le substrat est complètement colonisé. Lorsque la température est changée, il faudra attendre entre 24 et 72 heures pour que la température à l’intérieur du substrat soit égale à celle de l’air ambiant.

La lumière

Dans la nature, la lumière agit comme une alerte signalant au mycélium qu’il devrait former des champignons afin que leurs spores soient dispersées dans un environnement dégagé. La lumière joue une rôle sur l’allongement du pied et le développement du chapeau du champignon. Les conditions idéales d’éclairage (intensité et longueur d’onde) varient selon les espèces. La lumière indirect du soleil, ou la lumière filtrée par la canopée forestière, sont considérées comme idéales pour les champignons des bois. La photopériode et les longueurs d’ondes spécifiques n’ont pas encore étaient établies pour toutes les espèces de champignons. La lumière directe du soleil ou une lumière de forte intensité est nuisible pour le mycélium. Les néons ne nuisent pas au mycélium et peuvent être utilisés pour une culture intérieur. Pour la plupart des espèces, une luminosité comprise entre 50 et 1000 lux et une longueur d’onde entre 380nm et 480nm (du vert au bleu) semblent stimulant pour la formation des primordium. Paul Stamets utilise 6 néons « jour » de 2,40 mètres de long pour éclairer une chambre de culture de 30m2. Cela signifie qu’un néon standard (120 centimètres), suffit à éclairer 2,5 m2 de culture.

Retrouvez la Source ICI.

L'univers merveilleux des champignons
Bénéficiez des vertues de la pleurote dans votre vie quotidienne, une source de vitamines et minéraux à portée de mains grâce à la trousse de culture de champignons à domicile Cultura.